Médianoche

13 €

Médianoche

Françoise PLAIN


Il me semble avoir mangé mille cinq cent trente-sept cancrelats avant de me rendre compte que ce n’était pas bon. Recracher les élytres et les bouts de pattes n’est rien. À cela, on se fait comme on se fait à bien des aléas dans la vie. Non, le problème, c’est qu’il faudrait pouvoir éviscérer la bestiole avant de la consommer, parce qu’il se pourrait bien que ce soit dans les entrailles que se situe cet arrière-goût bizarre. Seulement, allez disséquer un cancrelat, vous ! Personnellement, ça m’est impossible, étant donné que je ne possède pas de doigts à part le pouce.


13 x 19 cm

176 p.

ISBN : 978-2-918737-17-9